Flux RSS

Archives de Tag: TAP Poitiers

Arnaud Rebotini – Interview.

Publié le

rebotini002

Vétéran aguerri de la scène techno française depuis plus de 20 ans, Arnaud Rebotini a choisi de déposer ses claviers au TAP de Poitiers en ce vendredi 18 octobre 2013. A cette occasion, il a accepté de répondre à quelques questions en nous accueillant avec toujours le même air du type chaleureux  au physique de géant.  Élégant dans son costume immaculé , il répond a DavyCroket avec un véritable franc parlé et une réelle sincérité. 

DavyCroket : Salut Arnaud , ça va ? Le trajet s’est bien passé ?

Arnaud Rebotini : Salut , Oui très bien merci.

DavyCroket : Oh mais tu n’a plus ta moustache ! un nouvel homme , un nouveau virage musical ? ( rires)

A.R : Malheureusement tout le monde m’en parle depuis que je l’ai rasée , je vais commencer a mal le vivre , ça me rappelle un bouquin qui s’appelle   » la moustache  » où c’est l’histoire d’un mec qui se rase et à partir de ce moment la , plus personne ne se souvient qu’il portait une moustache ,c’est le drame de sa vie , le type sombre littéralement .Moi c’est l’inverse , tout le monde me rappelle sans cesse que j’en portait une mais pour répondre a ta question , je l’ai rasée car au final je suis un homme libre non ? ( rires )

DavyCroket : 1ère fois a Poitiers ?

A.R :Non j’ai joué un live au confort moderne  il y a 2/3 ans

DavyCroket : Dans quelles conditions  tu composes pour rebotini et pour black strobe ?

A.R : Je n’ai pas de techniques spécialement prédéfinies, disons que pour Rebotini. Je compose au feeling , je fais de longues sessions d’improvisations quasi hypnotiques , mais je ne m’enferme jamais la nuit en studio en me mettant des contraintes temporelles. Pour black strobe c’est different , c’est davantage mélodique ? je trouve une melodie puis j’assemble le tout autour de cette mélodie.”

DavyCroket : Tes albums comportent des titres trés bizarres comme “ CM “ , “ 1314 “ , y’a t’il tout de meme une signification ?

Arnaud Rebotini : Disons que c’est ce qui me passe par la tête , une fois le morceau finit je me dis : voilà tu dois trouver un titre , je réécoute le morceau et je trouve le titre. Je ne trouve jamais un titre avant d’avoir fini le morceau.

DavyCroket : Ton premier album « music components » (2008)  est de la techno pure et dure alors que ton deuxième album  » someone gave me a religion  » (2011) comporte plus d’envolées analogiques et de nappe synthétiques , tu as utilisé du matériel différent ?

A.R :  Non non j’ai utilisé les même claviers , sauf 1 ou 2 de plus , le truc c’est qu’avec mon premier album , j’ai voulu vraiment rendre hommage a la techno a l’état primitif , c’est a dire une techno qui tape et qui est brute , c’était clairement une démarche nostalgique , même si il faut vivre avec son temps , avec mon second album j’ai davantage voulu faire quelque choses de plus mélodieux mais tout en gardant l’esprit techno de rebotini.

DavyCroket : La techno de détroit a beaucoup influencé ton travail ?

A.R : Comme tout le monde je l’ai prise en pleine gueule dans les années 80 , c’est l’essence même de la techno d’aujourd’hui , maintenant t’as tout ce qui est dubstep et tout mais ça ne dure qu’un temps , ce n’est qu’une sous variante de cette techno , détroit est a l’origine de ça .D’ailleurs Chicago et Detroit , deux villes berceau de la musique électronique ( House et Techno )  sont deux villes qui sont aussi le berceau du blues . Ces villes jouent donc un rôle prédominant dans l’histoire de la musique.

DavyCroket : Quel est l’artiste que tu preferes de cette scene de Detroit ?

A.R : Mmmmm.. Je dirais Mad Mike ( Underground Resistance ) “

DavyCroket : Et Kraftwerk ?

A.R : Bah ce groupe à influencé tout le monde. Ils ont révolutionné la musique. Les mecs sortent TransEuropExpress en 1977 alors qu’à peine 10 ans avant c’était la mode des gros fumeurs de joint et des hippies avec Woodstock . Kraftwerk arrive avec ce nouveau type de son électronique ,répétitif , c’est  différent de ce qu’on a pu connaître avant.Leurs sons sont intemporels , tu peux les réécouter aujourd’hui ça n’a pas changé .Donc forcement personne ne peut pretender être passé a coté de ce bouleversement musical.

DavyCroket : Qu’as tu pensé du nouvel album de Daniel Avery ? car personnellement ça faisait bien longtemps qu’une sortie techno ne m’avait autant touché .

A.R : C’est un très bon album , d’ailleurs j’ai joué avec lui la semaine dernière et c’était vraiment cool , c’est un gars vraiment sympa

DavyCroket : Tu as des sorties prochaines ? ( EP , LP )

A.R : Oui , j’ai un album qui devrait sortir en mi-2014 avec black strobe

DavyCroket :  Quelle sera la sonorité de cet album ? De la techno façon « italian fireflies » ou plutôt le son « groovie/ boogie » actuel de Blackstrobe ?

A.R :  Ce sera plus dans la lignée des Blackstrobe actuels , c’est vrai qu’au début , on jouait pas mal techno avec le groupe mais maintenant je peux faire de la techno sous rebotini et quelque chose de plus dansant et mélodique sous Blackstrobe . L’avantage de toucher a tout!

DavyCroket : Quelle est ta véritable identité ? ( black strobe ou rebotini en solo ndlr )

A.R : Je pense pas que j’en ai une qui ressorte plus qu’une autre , c’est comme si je te demandais si tu préférait les fraises ou les bananes ( rires ) . Je pense que j’ai ces deux facettes a l’intérieur de moi et que j’arrive a concilier les deux. J’ai répondu a ta question ? 

dalston-bar-blackstrobe

DavyCroket : Arnaud Rebotini est également connu pour être un parrain de la scène électronique française sans jamais être rangé dans la case “commercial “, d’ailleurs , je suis sur que si l’on interroge un groupe de personne qui se réclament adepte de la musique électronique , la moitié ne te connaîtrait pas , est-ce un désir de ta part de rester en marge de cette projection ?

A.R : Bah écoutes si être commercial signifie signer sur Ed banger ou Kitsuné alors non je ne le suis pas , j’ai toujours voulu faire les choses comme je voulais , diriger ma carrier musicale comme je l’entendait , ce ne m’empeche pas d’avoir des contacts mais c’est sur que je ne rentre pas dans des cases prédéfinies.

DavyCroket : En parlant de contact , quel est ton rapport avec le milieu électronique parisien ?

A.R : Je connais et m’entends pas mal avec les mecs de zone , Michel ( The Hacker)  notamment ainsi que Gesaffelstein et je suis très pote avec Étienne de Crecy , on était ensemble au lycée .  Je m’entends super bien avec David caretta aussi , Mais ça doit etre parce qu’on est vieux ( rires )

DavyCroket : Quel est ton artiste techno du moment ?

A.R : Daniel avery , Gesaffelstein , tout ce qui s’écoutent assez facilement , c’est une liste sommaire mais j’aime leurs sons.

DavyCroket : Tu as des projet personnels a venir ?

A.R : Je n’ai rien de prévu sous Rebotini Mais comme je t’ai dit j’ai un album de  blackstrobe a venir mi 2014
J’ai travaillé avec DJ Pone des Birdy et j’ai également quelques collaborations de prévues avec certains artistes mais comme rien n’est fait je ne préfère pas en parler.

1380951_10201237111742102_1608641422_n

DavyCroket : Bien , et tu nous réserves quoi pour ce soir ?

A.R : Bah ce soir ce sera du rebotini , c’est a dire de la techno qui tape bien , j’espère que Poitiers a envie de bouger

 DavyCroket : En tout cas nous on sera la ! je te remercie Arnaud et je te dis a tout a l’heure alors.
Arnaud Rebotini : Merci , a tout a l’heure

Propos recueillis par Sofiane.

Publicités