Flux RSS

Archives de Tag: Ondubground

Découverte : Ondubground

Publié le

avatars-000052013210-olozn1-t500x500

Crée par deux frères, le projet « Ondubground » est né à Tours il y a déjà dix ans. S’inspirant du bon dub français des années 90 le duo devenu trio depuis 2007, se fait connaitre doucement sur internet en proposant ses EP en téléchargement libre sur le net label Original Dub Gathering qui compte de nombreux artistes reconnu de la scène dub tel que Panda Dub. OnDubGround plus communément appelé ODG propose une réelle fusion des genres, un live à la fois électronique et instrumentale alliant la bonne vibes du dub anglais et la musique électronique française.

ODG s’est forgé une expérience en multipliant les collaborations avec de nombreux artistes reconnus comme MAD PROFESSOR, DJ Aphrodite, MUNGOS HIFI ou encore le jeune BIGA*RANX. Notre fine équipe la d’ors et déjà classé dans ses albums incontournables de l’année.

Leur dernier projet en date intitulé Addicted, est un mélange sympathique oscillant entre leurs multiples influences, le tout en partenariat avec GreenCross et cela nous donne  un très bel EP mélodieux. Sur ces quelques belles paroles, on vous laisse découvrir par vous-même.

Enjoy. 

 

 

Biga*Ranx – Interview

Publié le

 « Biga*Ranx, un artiste originaire de France qui a fait ses armes en Angleterre ainsi qu’en Jamaïque. Un artiste dont vous risquez d’entendre parler très prochainement, un parcours vraiment atypique pour un jeu de scène déchainé ! 2011 est l’année de la maturité pour Biga*Ranx puisqu’il s’affirme véritablement en tant qu’artiste en signant chez X-Ray Production, rejoignant ainsi Danakil, Elisa Do Brasil, Noble Society ou encore General Levy… Aux côtés de sa nouvelle équipe il se lance véritablement dans la réalisation de son premier opus «On Time» « 

A la suite de son show donné à L’Oésia, le 10 mars à Notre-Dame-d’Oé en compagnie de Elisa Do Brasil ainsi que Noble Society, Biga Ranx nous a accordé du temps pour une petite interview à la fin du concert. Après avoir attendu 15 minutes  à écouter les délires entre Biga et ses compères de Noble Society, le voilà qui vient pour répondre à nos questions.

Enjoy

DavyCroket : Salut Biga, ce soir tu as joué à domicile, ça fait quoi de revenir aux sources ? 

Biga*Ranx : Bonsoir, ce soir ça m’a fait super plaisir de jouer et de revenir chez moi, de voir que le public me soutient depuis le début ; le concert était vraiment sympa malgré un son quelque peu « cathédraleux » ; mais l’ambiance était à son maximum.

La preuve en vidéo :

DavyCroket : Depuis quelques temps tu enchaînes les évènements :  la sortie de ton album « On Time » et sa tournée, victoire du Reggae 2012 dans la catégorie  meilleur album Reggae/dancehall… Tu vis comment tout ça ? 

Biga*Ranx : Franchement je le vis bien (rires) ; on enregistre à fond, on est tout le temps au taquet, entre les clips, les enregistrements, les shows, les projets multiples…

DavyCroket : D’ailleurs à travers tes projets on retrouve diverses influences, mais quel genre de musique écoutes-tu en dehors du reggae ?

Biga*Ranx : Oui c’est vrai, bah au final j’écoute vraiment de tout en fait, de la drum, du dubstep, électro, rap US… Après mon influence majeure reste quand même le reggae, même si au fur et à mesure j’arrive à créer des trucs assez différents du reggae.

Davycroket : Sur scène on a pu voir que tu avais un flow super particulier, comment as-tu découvert ce « don » ? 

Biga*Ranx : En fait ça se travaille. Si tu veux, par rapport au rap c’est pas du tout les mêmes techniques : au niveau de la respiration ou même encore de la mélodie c’est assez différent de l’esprit rap, et c’est quelque chose qui est vraiment venu tout seul.

Davycroket : Pour ma part, je t’ai découvert sur It’s Shame et après je t’ai suivi au fur et à mesure. Comment as-tu rencontré Cotton ? 

Biga*Ranx : En fait on squattait les studios, mais réellement tu vois, on dormait dedans (rires). Et du coup lui il squattait le même studio que nous et il y a des connexions qui se sont faites, à Lootayard, un genre de studio-squat au final (rires).

DavyCroket : J’ai lu que c’est lui qui t’avait donné le surnom de « Ranx », cela signifie quoi ? 

Biga*Ranx : Oui c’est bien Joseph Cotton qui m’a donné le surnom de  « Ranx », en fait c’est le ranking en anglais, le grade si tu veux.

Davycroket : Et la rencontre avec Kanka

Biga*Ranx : Eh bien avec Kanka, c’est venu vraiment assez simplement. C’est lui qui m’a contacté via Ondubground pour participer à son album, et j’ai dit oui direct. On a fait des scènes et pas mal de trucs ensemble, c’est assez cool.

DavyCroket : Là du coup tu as sorti On Time, mais est-ce que tu as d’autres projets en cours ? 

Biga*Ranx : Alors j’ai énormément de projet en cours ; j’ai un projet qui va sortir avec Maffi, un label du Danemark qui produit du reggae 8bit, il y aura aussi l’album On Time remixé par plusieurs Dj tels que : Chinese Man, Dj Aphrodite, State of mind, Elisa Do brasil etc … J’aime vraiment exploiter plusieurs courants musicaux et pouvoir créer des choses autour.

 Voici un extrait du projet avec Maffi :

DavyCroket : Une question d’un internaute : Qu’est ce qu’on peut trouver dans le Mp3 de Biga Ranx ? 

Biga*Ranx : Ouah, c’est une question tellement évidente que c’est pas simple de te sortir des noms comme ça là ha ha. Mais là je pourrais te citer : Raaphael Saadiq, Flight Facilities, Skibadee. Je suis vraiment ouvert à tout, à part peut être un peu moins au rap français, même si c’est vrai qu’en ce moment il y a pas mal de bons trucs qui sortent. Mais j’ai quand même moins d’affinités avec le rap français…

DavyCroket : Et pour finir, comment pourrais-tu définir ton album pour ceux qui ne le connaissent pas encore ? 

Biga*Ranx : Mon album… Ambiance un peu tamisée, en mode killah, et tout ce qui s’en suit si tu vois ce que je veux dire ha ha. Un gros délire positif.

DavyCroket : Je te souhaite une bonne continuation pour la fin de ta tournée en tout cas, et merci de m’avoir accordé du temps ! 

Biga*Ranx : Merci beaucoup  à toi aussi, c’était avec grand plaisir ! Peace.

Merci au personnel de L’Oesia.
Merci à l’équipe de X-Ray Production pour leur sympathie et leur accueil.

Plus d’informations :
http://bigaranx.com/
FACEBOOK : BIGA*RANX , ELISA DO BRASIL , NOBLE SOCIETY.