Flux RSS

Archives de Catégorie: Electro/Trash

Kaytranada : Hypetrak Mix « Hip Hop Is Dead »

kaytranada-disclosure-january-remix-feat

Le producteur et remixeur hyperactif, Kaytranada, nous revient aujourd’hui avec sa mixtape « Hip-hop is dead » et croyez moi à la suite de cette mixtape nous pouvons confirmer que non le hip-hop n’est pas mort pour Kaytranada. Après avoir agité le web avec son dernier remix pour le groupe Disclosure, il décide de s’allier avec Hypetrak pour sortir cette mixtape et créer un petit buzz avec ce nom provocateur en référence à l’un des titres du rappeur NAS. (entre autre..)

Côté mixtape on se retrouvera avec une grande partie de ses influences, une ligne conductrice totalement funky et hip-hop qui se mariera à merveille avec le côté sombre tout droit sorti par ses potes de chez Bromance Records (Gesaffelstein, Brodinski..). 50 minutes où Kaytranada fera rimer instrumentales inédites et bonnes transitions avec brio !

A peine la mixtape sorti, voici que déboule une toute nouvelle Boiler Room à son nom réalisée à Montréal, de quoi faire 2 fois plus d’impacts, bien joué l’artiste. Un bon gros concentré de titres totalement ravageurs entre nouvelle et ancienne génération qui devrait faire un paquet d’heureux, de quoi se régaler avant l’arrivée de Nöel. Kaytranada n’a pas fini de faire parler de lui croyez-moi, l’année 2014 risque de bien se présenter pour l’ensemble de sa carrière..

Enjoy.

 

Publicités

Vitalic – No More Sleep [Clip]

Vitalic

Apres avoir enflammé la quasi-totalité de la France avec sa tournée de concerts depuis plus d’un an, Vitalic a décidé aujourd’hui de mettre des images sur son titre « No More Sleep » sorti l’automne dernier. Extrait de son dernier album Rave Age, « No more sleep » est dans la lignée de son album c’est-à-dire un titre brut de décoffrage, péchu et qui cogne tout simplement.

Côté clip on se retrouvera à mi-chemin entre Death Note et Sucker Punch et on tiendra à féliciter le réalisateur Arthur Fanget et toute son équipe pour ce clip si bien travaillé !

Enjoy.

 

Fakear – Dark Land EP

Publié le

artworks-000064010070-4axdj1-t500x500

Fakear, ce Caennais de 22 ans seulement, s’impose déjà comme un futur talent de la musique électronique. Aujourd’hui il nous arrive avec son tout dernier EP « Dark Land » composé de 5 titres totalement mélodieux sur le label Nowadays Records (Hoosky,etc…). Un EP rempli de surprise à commencer par le titre « MarryMirror » et son magnifique vocal qui nous transporte dans un univers aux sonorités asiatiques.

Tandis que ‘Morning in Japan’ mettait à l’honneur un électro plutôt léger et rythmé, ‘Dark Lands’ s’aventure dans des contrées plus introspectives, pour davantage nous immerger dans son univers. Une musique électronique totalement atmosphérique qui nous plongera en terres inconnues.

Pour les plus curieux Fakear sera présent le 19/12 avec Dream Koala à Montpellier et le 18 janvier aux côtés de Don Rimini et Baadman.

Plus d’infos de l’artiste sur sa page Facebook. 

ENJOY.

Erol Alkan – Illumination

Publié le

Erol-Alkan-Illumination-EP

Chose assez particulière aujourd’hui , car pour cette fin d’année 2013 Erol Alkan a décidé pour la première fois d’endosser le rôle de producteur en solo avec l’EP Illumination. Après des collaborations avec Boys Noize et Ed Banger, le British débarque en solo, pour le bonheur de tous ! A la suite d’une publication sur notre page facebook du morceau « Bang », qui avait déjà fait forte impression au sein de la rédaction. Aujourd’hui nous vous présentons l’EP composé de 3 morceaux et qui ne paraîtra que le 02 décembre prochain sur le label Phantasy (évidemment) mais qui est déjà disponible en preview sur le soundcloud d’Erol Alkan lui même.

Erol Alkan proclame un son très anglais et à l’instar du duo Disclosure, il répand à travers le monde sa vision de la musique électronique anglaise au style si particulier. Pour le premier morceau « A Hold On Love », on se retrouvera avec un morceau fait pour les débuts de soirées avec une montée lente et efficace. Ce morceau acid-house s’appréciera encore plus sous l’effet de l’ivresse; un morceau qui saura vous tenir compagnie en ce froid de novembre.

Sur le deuxième morceau de cet EP, le producteur joue avec nos nerfs en accélérant le BPM sur un titre totalement « headbanger« . « Bang » vous plongera en plein milieu des années 90/00’s ou l’acide et la techno étaient maître-mots. Une sorte de mélange acid/punk/electro parfait pour se lâcher sur le « dance-floor ».

Pour conclure cet EP, Erol Alkan nous fait ressentir toutes ses expériences et ses diverses influences sur un morceau qui tape fort. « Check out your mind », apparaît ici comme le morceau psyché de cet EP, à 1:30min un espèce de tractopelle boosté à la nitroglycérine vient heurter nos tympans pour faire place à une bassline totalement ravageuse ! Bravo l’artiste. Ce morceau nous a vaguement rappelé  « Bang Your Head » de Riton tout aussi destructeur.  Le patron du label de Phantasy Sound a mit la barre haute sur ce premier EP et risque fort de marquer les esprits et de faire parler de lui ! Affaire à suivre…

ENJOY.

Arnaud Rebotini – Interview.

Publié le

rebotini002

Vétéran aguerri de la scène techno française depuis plus de 20 ans, Arnaud Rebotini a choisi de déposer ses claviers au TAP de Poitiers en ce vendredi 18 octobre 2013. A cette occasion, il a accepté de répondre à quelques questions en nous accueillant avec toujours le même air du type chaleureux  au physique de géant.  Élégant dans son costume immaculé , il répond a DavyCroket avec un véritable franc parlé et une réelle sincérité. 

DavyCroket : Salut Arnaud , ça va ? Le trajet s’est bien passé ?

Arnaud Rebotini : Salut , Oui très bien merci.

DavyCroket : Oh mais tu n’a plus ta moustache ! un nouvel homme , un nouveau virage musical ? ( rires)

A.R : Malheureusement tout le monde m’en parle depuis que je l’ai rasée , je vais commencer a mal le vivre , ça me rappelle un bouquin qui s’appelle   » la moustache  » où c’est l’histoire d’un mec qui se rase et à partir de ce moment la , plus personne ne se souvient qu’il portait une moustache ,c’est le drame de sa vie , le type sombre littéralement .Moi c’est l’inverse , tout le monde me rappelle sans cesse que j’en portait une mais pour répondre a ta question , je l’ai rasée car au final je suis un homme libre non ? ( rires )

DavyCroket : 1ère fois a Poitiers ?

A.R :Non j’ai joué un live au confort moderne  il y a 2/3 ans

DavyCroket : Dans quelles conditions  tu composes pour rebotini et pour black strobe ?

A.R : Je n’ai pas de techniques spécialement prédéfinies, disons que pour Rebotini. Je compose au feeling , je fais de longues sessions d’improvisations quasi hypnotiques , mais je ne m’enferme jamais la nuit en studio en me mettant des contraintes temporelles. Pour black strobe c’est different , c’est davantage mélodique ? je trouve une melodie puis j’assemble le tout autour de cette mélodie.”

DavyCroket : Tes albums comportent des titres trés bizarres comme “ CM “ , “ 1314 “ , y’a t’il tout de meme une signification ?

Arnaud Rebotini : Disons que c’est ce qui me passe par la tête , une fois le morceau finit je me dis : voilà tu dois trouver un titre , je réécoute le morceau et je trouve le titre. Je ne trouve jamais un titre avant d’avoir fini le morceau.

DavyCroket : Ton premier album « music components » (2008)  est de la techno pure et dure alors que ton deuxième album  » someone gave me a religion  » (2011) comporte plus d’envolées analogiques et de nappe synthétiques , tu as utilisé du matériel différent ?

A.R :  Non non j’ai utilisé les même claviers , sauf 1 ou 2 de plus , le truc c’est qu’avec mon premier album , j’ai voulu vraiment rendre hommage a la techno a l’état primitif , c’est a dire une techno qui tape et qui est brute , c’était clairement une démarche nostalgique , même si il faut vivre avec son temps , avec mon second album j’ai davantage voulu faire quelque choses de plus mélodieux mais tout en gardant l’esprit techno de rebotini.

DavyCroket : La techno de détroit a beaucoup influencé ton travail ?

A.R : Comme tout le monde je l’ai prise en pleine gueule dans les années 80 , c’est l’essence même de la techno d’aujourd’hui , maintenant t’as tout ce qui est dubstep et tout mais ça ne dure qu’un temps , ce n’est qu’une sous variante de cette techno , détroit est a l’origine de ça .D’ailleurs Chicago et Detroit , deux villes berceau de la musique électronique ( House et Techno )  sont deux villes qui sont aussi le berceau du blues . Ces villes jouent donc un rôle prédominant dans l’histoire de la musique.

DavyCroket : Quel est l’artiste que tu preferes de cette scene de Detroit ?

A.R : Mmmmm.. Je dirais Mad Mike ( Underground Resistance ) “

DavyCroket : Et Kraftwerk ?

A.R : Bah ce groupe à influencé tout le monde. Ils ont révolutionné la musique. Les mecs sortent TransEuropExpress en 1977 alors qu’à peine 10 ans avant c’était la mode des gros fumeurs de joint et des hippies avec Woodstock . Kraftwerk arrive avec ce nouveau type de son électronique ,répétitif , c’est  différent de ce qu’on a pu connaître avant.Leurs sons sont intemporels , tu peux les réécouter aujourd’hui ça n’a pas changé .Donc forcement personne ne peut pretender être passé a coté de ce bouleversement musical.

DavyCroket : Qu’as tu pensé du nouvel album de Daniel Avery ? car personnellement ça faisait bien longtemps qu’une sortie techno ne m’avait autant touché .

A.R : C’est un très bon album , d’ailleurs j’ai joué avec lui la semaine dernière et c’était vraiment cool , c’est un gars vraiment sympa

DavyCroket : Tu as des sorties prochaines ? ( EP , LP )

A.R : Oui , j’ai un album qui devrait sortir en mi-2014 avec black strobe

DavyCroket :  Quelle sera la sonorité de cet album ? De la techno façon « italian fireflies » ou plutôt le son « groovie/ boogie » actuel de Blackstrobe ?

A.R :  Ce sera plus dans la lignée des Blackstrobe actuels , c’est vrai qu’au début , on jouait pas mal techno avec le groupe mais maintenant je peux faire de la techno sous rebotini et quelque chose de plus dansant et mélodique sous Blackstrobe . L’avantage de toucher a tout!

DavyCroket : Quelle est ta véritable identité ? ( black strobe ou rebotini en solo ndlr )

A.R : Je pense pas que j’en ai une qui ressorte plus qu’une autre , c’est comme si je te demandais si tu préférait les fraises ou les bananes ( rires ) . Je pense que j’ai ces deux facettes a l’intérieur de moi et que j’arrive a concilier les deux. J’ai répondu a ta question ? 

dalston-bar-blackstrobe

DavyCroket : Arnaud Rebotini est également connu pour être un parrain de la scène électronique française sans jamais être rangé dans la case “commercial “, d’ailleurs , je suis sur que si l’on interroge un groupe de personne qui se réclament adepte de la musique électronique , la moitié ne te connaîtrait pas , est-ce un désir de ta part de rester en marge de cette projection ?

A.R : Bah écoutes si être commercial signifie signer sur Ed banger ou Kitsuné alors non je ne le suis pas , j’ai toujours voulu faire les choses comme je voulais , diriger ma carrier musicale comme je l’entendait , ce ne m’empeche pas d’avoir des contacts mais c’est sur que je ne rentre pas dans des cases prédéfinies.

DavyCroket : En parlant de contact , quel est ton rapport avec le milieu électronique parisien ?

A.R : Je connais et m’entends pas mal avec les mecs de zone , Michel ( The Hacker)  notamment ainsi que Gesaffelstein et je suis très pote avec Étienne de Crecy , on était ensemble au lycée .  Je m’entends super bien avec David caretta aussi , Mais ça doit etre parce qu’on est vieux ( rires )

DavyCroket : Quel est ton artiste techno du moment ?

A.R : Daniel avery , Gesaffelstein , tout ce qui s’écoutent assez facilement , c’est une liste sommaire mais j’aime leurs sons.

DavyCroket : Tu as des projet personnels a venir ?

A.R : Je n’ai rien de prévu sous Rebotini Mais comme je t’ai dit j’ai un album de  blackstrobe a venir mi 2014
J’ai travaillé avec DJ Pone des Birdy et j’ai également quelques collaborations de prévues avec certains artistes mais comme rien n’est fait je ne préfère pas en parler.

1380951_10201237111742102_1608641422_n

DavyCroket : Bien , et tu nous réserves quoi pour ce soir ?

A.R : Bah ce soir ce sera du rebotini , c’est a dire de la techno qui tape bien , j’espère que Poitiers a envie de bouger

 DavyCroket : En tout cas nous on sera la ! je te remercie Arnaud et je te dis a tout a l’heure alors.
Arnaud Rebotini : Merci , a tout a l’heure

Propos recueillis par Sofiane.

Gesaffelstein – Hate or Glory

Publié le

gesaffelstein

Le nouveau pilier de la techno turbine française qui n’est autre que Gesaffelstein a crée la surprise hier en nous balançant dans la même journée un teaser sonore et un clip extrait de son futur album « Aleph » qui s’intitule « Hate or Glory ». Grâce a ce nouveau clip Mike levy (aka Gesaffelstein ndlr) continue de faire monter la pression avant la sortie de son premier album annoncé pour le 28 octobre prochain.

A mi-chemin entre Boyz In The Wood,  Grand Theft Auto et la légende du roi Midas, il nous plonge une fois de plus dans un univers atypique et complètement sombre crée et dirigé par le collectif Division (cf « Pursuit ») !
Bref on a hâte d’entendre le reste de son album ,mais pour l’instant on retourne se mater le clip !

Enjoy.

The Magician – When The Is Night Over

9722325421_af29d00ec0_z-e1378922727773

Après nous avoir dévoilé sa toute dernière « Magic Tape 35″ la semaine dernière, aujourd’hui, place à la magie avec une nouvelle sortie pour The Magician et cette fois-ci accompagné d’un clip. Voilà maintenant quelques heures qu’il vient de nous lâcher « When the Night Is Over » en featuring avec les suédois de Newtimers. Un extrait de son futur EP qui sortira le 4 novembre prochain.

 Que ce soit le titre ou les lourds accords de synthés, on se doutera bien que l’artiste ne l’a pas fait pour que vous l’écoutiez à l’heure de la sieste. Une ambiance beaucoup plus techno qu’à son habitude accompagné de son clip qui nous plongera dans un mélange d’égalisateurs à toutes les sauces, réalisé par Romain Segaud.  On notera sur cet EP le remix de Brodinski déjà disponible à l’écoute sur soundcloud, c’est cadeau !

Enjoy.

The Magician – When The Night Over (BRODINSKI Remix)

The Magician – When The Night Is Over (Claptone Remix)

Magic Tape Thirty-Five