Flux RSS

Archives de Catégorie: Dubstep/Drum/Trap

Découverte : Ondubground

Publié le

avatars-000052013210-olozn1-t500x500

Crée par deux frères, le projet « Ondubground » est né à Tours il y a déjà dix ans. S’inspirant du bon dub français des années 90 le duo devenu trio depuis 2007, se fait connaitre doucement sur internet en proposant ses EP en téléchargement libre sur le net label Original Dub Gathering qui compte de nombreux artistes reconnu de la scène dub tel que Panda Dub. OnDubGround plus communément appelé ODG propose une réelle fusion des genres, un live à la fois électronique et instrumentale alliant la bonne vibes du dub anglais et la musique électronique française.

ODG s’est forgé une expérience en multipliant les collaborations avec de nombreux artistes reconnus comme MAD PROFESSOR, DJ Aphrodite, MUNGOS HIFI ou encore le jeune BIGA*RANX. Notre fine équipe la d’ors et déjà classé dans ses albums incontournables de l’année.

Leur dernier projet en date intitulé Addicted, est un mélange sympathique oscillant entre leurs multiples influences, le tout en partenariat avec GreenCross et cela nous donne  un très bel EP mélodieux. Sur ces quelques belles paroles, on vous laisse découvrir par vous-même.

Enjoy. 

 

 

Publicités

Weshokids – Everybody EP.

Publié le

1424462_10201347393061682_1675077200_n

Weshokids, pour certains ce nom ne vous dit pas encore grand-chose, mais à la fin de cet article il risquera de tourner un petit bout de temps dans vos oreilles. En effet cet artiste tourangeau sort aujourd’hui son premier EP sur le label Château Bruyant (ndlr : MiM, Tambour Battant…) et compte bien vous mettre une belle gifle avec ses 3 titres prometteurs. A la première écoute, l’EP m’a littéralement mis sur le cul.

 3 morceaux à sonorité « Trap music » qui nous plonge dans un parcours du combattant. Pour commencer, le morceau « $ is Music », un morceau directement importé du dirty south, nous fait monter la pression avec ses quelques boucles de vocal féminin et ses basses percutantes.

Pour le deuxième track, « Everybody« , un son beaucoup plus mélodieux et moins agressif, un voyage « Bass music » qui permet de nous reposer les oreilles avant la tempête.

Pour le troisième et dernier track, Weshokids frappe fort avec une basse supersonique venue d’un autre monde. Le morceau « Rumble » vient clôturer cet EP en beauté. Le genre de morceau qui risque d’achever les clubbeurs à 4/5h du mat’.

.
Un EP totalement enivrant qui nous laissera sur une note percutante et qui confirmera le travail minutieux de Weshokids.

Enjoy.

969166_10151670884071086_489008197_nFacebook : Weshokids

Boys Noize – Starwin

Publié le

boys-noize-go-hard-copy

Après l’album « Out Of The Black » en 2012, et il y a quelques semaine la centième release de BNR avec Justice. Alex Ridha plus connu sous le nom de Boys Noize nous propose un clip pour le single « Starwin », extrait de son dernier EP « GO HARD ». On retrouvera dans cet EP, 5 Nouveaux titre mélangeant différents styles : Musique Rave, Techno, Rap, Disco/house et Acid évoquée inévitablement à travers le visuel de cet EP.

Comme il le dit lui même « J’ai composé un nouveau morceau Acid/Hardcore/Rave/Break, un titre techno sans mélodie et sans ligne de basse, avec juste d’intenses voix robotiques, un titre très acid/disco/house qui sera parfait pour l’été, et un titre acid/rap qui frappe fort. »

Un EP qui parcours les différents sons que l’on pourrais retrouver au cours d’une même soirée. De la disco/house pour l’apéro avant de taper dans la rave pour les fins de soirée qui dégénère, Boys Noize nous montre une fois de plus sa polyvalence à travers ces 5 titres particulièrement complet.

Côté clip, l’atmosphère qui s’en dégage me rappelle étrangement la pub contre l’alcool qui passe tous les étés, sauf que la rousse se fait pas violer, le mec fait pas de coma sur la plage, les deux surfeurs connards se foutent pas sur la gueule parce qu’ils sont sous LSD, et la meuf qui se noit on s’en branle, c’est un thon.

Enjoy.

Perfect Hand Crew – Level 3

Publié le

perfect hand logo star wars

Aujourd’hui un petit peu de violence avec un groupe découvert il y a peu, le Perfect Hand Crew. Un groupe Montpellierain né en 2007, composé de 3 membres : Dj Mago et deux MCs : Took et MC Billy.

Un groupe qui ne cesse de grimper dans les levels avec leurs clips bien accrocheurs. Le level 3 vient d’être dépassé avec leur tout nouveau clip et c’est une belle réussite. Un garage, des potes, une instru qui percute et on a là un beau cocktail explosif !

 Un groupe qui puise ses influences dans différents styles, maîtrisés avec succès : Trap, Grimes, Hip-hop, Drum&bass..
Des sonorités qui nous rappellerons donc des groupes tels que les Foreign Beiggars ou encore Dope D.O.D,  mélangez le tout, rajouté des jeunes déchaînés, du charisme frenchie avec un soupçon d’humour et le tour est joué !

Pour les plus curieux, leur EP est disponible gratuitement ici :
LEVELS EP

Enjoy.

All Naked @Cabaret Sauvage

Publié le

306571_10200302729551641_55024704_n

    Encore une nouvelle histoire à vous conter ! La All Naked lance tout juste sa saison 2, et quels débuts ! Après une première session au Batofar plutôt réussie, c’est au Cabaret Sauvage, à Paris, que cela a lieu. Un endroit qui me semblait adéquat pour ce line-up de folie qui mélangeait les styles d’électro.
Au programme : Gtronic x Marco Del Horno x Virus Syndicate x Pegboard Nerds x AK 47 x Neus

487423_576640415699459_1011537165_n

AK 47 ouvrait le bal, et autant dire qu’il a rapidement donné le rythme. Il y a des gens comme ça qui ne sont pas là pour rigoler. Entre dubstep, drum & bass, hardcore, voire hardtech et trap, on avait le choix. A chaque drop une nouvelle surprise, et chaque nouvelle surprise était meilleure que la précédente. Un régal du début à la fin comme d’habitude. Si vous n’avez jamais vu AK 47 sur scène, ce ne sont pas les occasions qui manquent. Résidant des soirées « Le Grand Méchant Beat », vous pouvez aller y faire un saut pour être à votre tour convaincu par le talent de Monsieur.

426128_576641695699331_2107546566_n

Marco Del Horno repris la danse vers 1h00. Enchaînement avec un set un peu  plus ‘’dansant’’ quoique restant relativement trash. Les gens dansaient, dansaient et dansaient encore (l’échauffement ?).
J’ai d’ailleurs pu noter que lors de cette soirée, les filles étaient aussi ‘’présentes’’ que les garçons. C’est quelque chose de difficile à expliquer, mais tous étaient dans le même délire en gros, il n’y avait pas cette inégalité ‘’garçons fous / fille plus sages’’. Tout le monde était complétement dingue !

535969_576642969032537_1329260894_n

Virus Syndicate prend la place sur scène. Seuls deux des membres sont là, mais ça n’a pas l’air d’être un souci. Leurs mots d’ordre sont : dynamisme, punch et hargne ! A que cela ne tienne, pour avoir déjà vu pas mal d’artistes sur scène, j’ai rarement vu quelque chose d’aussi violent pendant autant de temps. Une heure de dinguerie, clairement. Je pense que j’aurai pu mourir en paix après leur passage. Leur présence sur scène était à la hauteur des morceaux choisis, et si cela aurait pu ne jamais s’arrêter, et bien ils auraient fait de moi une femme comblée. Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin, et finalement, c’était pour la bonne cause.

71442_336731669764788_220864611_n

Gtronic ou le roi de l’électro ce soir-là. Je ne sais même plus comment décrire la chose, j’aurai l’impression de me répéter. C’était tout simplement génial, voilà voilà. Un +1 pour les sons passés car certains faisaient partis de mes vieilles playlists et que ça m’a fait très plaisir de les réentendre dans de telles conditions. Je ne saurai quoi ajouter à part peut-être : Merci !

535956_336731343098154_1379940452_n

Quant à Pegboard Nerds
Première en France donc.
De le dubstep pure et dure.
J’en ai encore des frissons. Orgasme sonore.

Tout à l’heure je disais que j’aurai pu mourir devant Virus Syndicate. Mais ça c’est ce que je pensais avant d’avoir vu LE duo norvégien.
Je m’adresse maintenant à tous les théologistes du monde. En faisant un combo de Virus Syndicate et Pegboard Nerds sur une scène, je pense que l’on pourrait obtenir une sorte de Saint Graal (mais ce n’est que mon humble idée).

Trève de plaisanterie, petit hic à faire remarquer : Messieurs les Norvégiens, heureusement que l’un d’entre vous s’est démis l’épaule pendant le set et que les morceaux passés étaient parfaits, cela fait de vous des Hommes tout à fait pardonnables, parce que vos transitions étaient pas tout à fait au point ! Mais personne n’est parfait n’est-ce pas ? Un peu plus et le public retournait le Cabaret (chapeau bas aux architectes du lieu d’ailleurs, je ne sais comment cela fait pour tenir le coup) !

223498_336738069764148_2084054639_n

Bref, Neus a clos le spectacle.
D’habitude, vers 5h00, la salle se vide peu à peu. Mais bizarrement pas là. Les gens voulaient rester le plus possible. Petit challenge pour Neus, difficile de faire mieux que tout ce que l’on avait pu entendre avant. C’est pour ça qu’il l’a joué ‘’différent’’.
En effet, c’était la petite touche de french-electro de base qui nettoie tout en fin de soirée, la cerise sur le gâteau en quelque sorte. Un set qui avait largement sa place à cette heure-là et nous a permis de rentrer chez nous l’esprit tranquille.

En clair, cette All Naked devait être l’une des meilleures depuis fort longtemps.
Faites attention, la saison 2 n’est plus là pour faire semblant : gros investissement au niveau des lieux, du visuels, de la programmation et du bon déroulement de la soirée.

11352_336729726431649_1666598124_n

L’équipe de Davycroket.com tient à remercier particulièrement les organisateurs (ainsi que les Djs) pour tout le mal qu’ils se sont donnés.

Enjoy !
Johanna

Retrouvez très bientôt l’interview vidéo de Virus Syndicate sur davycroket.com !

Crédit Photos :  All Naked &  Andres Pandor.

Antitrash Jack – The Regency EP

Publié le

Avant d’aborder le vif du sujet, petit cours d’économie.Dans notre société acuelle, une société de consommation de masse, le but est de produire afin de plaire à un maximum de monde pour gagner un maximum d’argent. Apparemment, c’est comme ça que ça fontionne. La musique n’échappe pas à cette règle, et dans cet optique, ce que l’on peut écouter à la radio devient très commercial, et manque de plus en plus de ce qu’on appelle le talent (il peut même être inexistant).

Ne citons pas de noms, nous ne sommes pas là pour ça.Heureusement la nature est bien faite et chacun d’entre nous trouve généralement ce qui lui plaît. Je dis bien généralement, car en ce moment, rien de vraiment neuf depuis quelques temps en ce qui concerne le dubstep. Avant de trouver un titre qui sonne différent des autres, il faut chercher un moment.

Ma bonté me perdra, et je vais ainsi vous épargner quelques recherches.
Antitrash Jack est un Dj dubstep, révélé grâce à son remix du morceau « Finir mal » d’Orelsan.

« Tales from the crypt », c’est le nom de son premier EP sorti en début d’année sous le label ElectroNews Records.Des morceaux travaillés nous plongeant dans une ambiance je dirais un peu « morbide » et assez violente. Sans tomber dans le cliché d’un dubstep se résumant à faire du bruit. Car malgré ce côté plutôt sauvage, une mélodie certaine se dégage de ses productions, ce qui est fort intéressant.

Si je vous parle de lui aujourd’hui, c’est parce que ce 26 novembre, Antitrash Jack remet ça avec un second EP, « The Regency ». Cette fois-ci, il signe sous le label Heavy Artillery Recordings(qui a entre autre signé Xkore, The Damn Bell Doors, Figure, Calvertron, ou encore Arkasia… Je dis ça …).4 titres toujours avec ce style très reconnaissable, mais un ton beaucoup moins morbide, plus enjoué, plus dynamique. Et ce saxo sur le track « The Regency », ça, et bien ça change vraiment d’un morceaux lambda.

Bref, vous pouvez écouter le teaser complet et plutôt prometteur ici même :

Je vous conseille également de prendre le temps d’écouter le reste de ce qu’il fait, comme par exemple cette « Miaou tape », mixtape magique d’environ une demie-heure qui ne lasse jamais nos précieuses oreilles.

Enjoy !

Pour plus d’infos, rendez-vous ci dessous :

Facebook Antitrash Music
Soundcloud Antitrash
Heavy Artillery Records.

Interview – AK-47

Publié le

Aujourd’hui, Tommy Vaudecrane aka AK47 BudBurNerZ accepte très gentiment et très simplement de répondre à nos questions sur ses différents rôles dans le paysage musical. 
Il nous parle ainsi de l’avenir de la TechnoParade, évènement majeur pour la scène électronique française, mais dont le blason se devait d’être redoré, puis de ses projets avec l’équipe PartyUniq, mais surtout de lui et de sa relation avec la musique. 
Commençons par le commencement.

Enjoy.

Lire la suite